Le blog


Retrouvez toute l’actualité santé et bien-être, nos bons plans et nos nouveautés dans le blog Nù Pharma, toujours à la recherche de nouvelles solutions naturelles, bio, éthiques et innovantes pour améliorer votre vie quotidienne.

Alsace: Des médecins vont enseigner la naturopathie

22 mars 2018

Alsace: Des médecins vont enseigner la naturopathie

Alsace: Des médecins vont enseigner la naturopathie


FORMATION Une école de naturopathie va ouvrir ses portes en septembre à Obernai et serait la seule école française disposant d’une équipe d’enseignants dont la majorité est composée de médecins spécialisés dans les médecines complémentaires…

Un médecin ouvre une école en Alsace pour former de futurs naturopathes.


La naturopathie explique comment préserver sa santé par des méthodes naturelles.
Et si le bien-être s’apprenait ? Si les problèmes phytosanitaires, de pesticides, de résistance aux antibiotiques, qui jalonnent actuellement l’actualité vous inquiètent, voici peut-être le conseiller qu'il vous faut, un naturopathe. « C'est un métier en vogue, qui répond à de nombreux problèmes de société qui amènent la population à se poser des grandes questions : comment vivre plus sainement, comment préserver sa santé… Des questions auxquelles répond la naturopathie », explique le docteur Daniel Caroff, qui ouvre une école de naturopathie en septembre à Obernai (Bas-Rhin).
Préserver sa santé


« Tendance », la naturopathie se veut une discipline qui permet d’apprendre aux gens de préserver leur santé grâce à des moyens naturels, que ce soit l’alimentation, l’utilisation des plantes médicinales, les huiles essentielles, l’utilisation de certains compléments alimentaires, de techniques de relaxation ou encore d’hydrologie. Au total, un ensemble d’une dizaine de techniques sont utilisées.

Une reconversion professionnelle ?

« C’est aussi un métier très polyvalent, chacun peut se spécialiser dans l’une des dix méthodes que propose la naturopathie… On peut travailler en cabinet libéral, dans les magasins bio, comme c'est souvent le cas pour les naturopathes qui débutent, dans les grandes entreprises qui ont de plus recours à leur service », assure le docteur Daniel Caroff. « Il existe toute une palette d’outils et de formes de métiers adaptables en fonction du projet individuel de chacun. »
Si l’on consulte un naturopathe pour des allergies, des maladies digestives, des problèmes de peau, de stress… il ne s’agit pas, pour le naturopathe, de faire un diagnostic. « Il ne propose pas un traitement, mais fait un bilan vital, un bilan de terrain de la personne pendant une interview, grâce à des techniques comme l’iridologie par exemple. Il va donner des conseils d’hygiène de vie pour permettre à la personne de retrouver son potentiel de sa force de guérison que l’on possède en nous. »

Un diplôme d’école pour l’instant

Pour l’heure, le diplôme obtenu n’est pas encore national. C’est un diplôme d’école privées. Les plus grandes d’entre elles se sont regroupées dans la FENA, Fédération des écoles de naturopathie qui donne des critères de qualités, avec 1.200 heures d'enseignement par promotion, (sur trois ans) mais aussi un tronc commun de formation de 70 % avec toutes les écoles qui veulent appartenir à cette fédération. La FENA serait en lien avec le gouvernement pour avoir un diplôme national de naturopathe comme cela s’est fait il y a quelques années avec les ostéopathes, les chiropracteurs. Si la qualité de médecin n’est pas en critère pour ouvrir une école et avoir l’agrément de la FENA, cela permet en tout cas de ménager la chèvre et le chou : « J’ai voulu qu’il y ait dans mon équipe à la fois d’autres médecins, spécialistes, pour certains en micronutrition, physiothérapie, en aromathérapie, des médecins spécialisés dans les médecines complémentaires mais aussi des naturopathes qui viennent de différentes écoles souligne Daniel Caroff. C'est une école pour un faire un lien entre deux mondes qui ont parfois, tendance à s’opposer, il y a une place pour chacun. »

Laissez votre
Commentaire

Tous les commentaires